Bureaux Îlot H - Carré de Soie
Lyon, France - 2013

 
 
 

Client
Altarea Cogedim

Superficie
15768 m2


Le quartier « Carré de Soie » est l'empreinte d'une ancienne cité industrielle marquée par le développement de diverses entreprises au XXème siècle. Ce patrimoine emblématique confère à ce lieu une identité atypique à étayer et sa position en lisière de Lyon en fait un atout majeur pour le développement de l'agglomération.

Dans le cadre du renouvellement de ce site, la ZAC Villeurbanne La Soie repose sur la volonté de faire du Carré de Soie un vrai quartier de ville. Accueillir de nouveaux habitants, créer des espaces de loisirs, des commerces tout en faisant naître des lieux de travail qui font la réputation et le dynamisme économique de la ville sont les objectifs majeurs du projet.

Líîlot H bénéficie d'un emplacement privilégié en proue sur l'Esplanade de l'Union. Sa position avancée sur l'espace public lui procure une grande facilité d'accès et une forte visibilité.
A la charnière entre deux contextes très différenciés, cette implantation représente l'opportunité d'édifier une « pièce urbaine » et de proposer des profondeurs visuelles variées depuis les espaces de bureaux : vues lointaines et dégagées au sud, cadrage sur la ville et le tissu faubourien de l'Amande au nord.

Par sa position, sa volumétrie, son épaisseur et sa variation de hauteur, le futur immeuble représente un enjeu essentiel pour le paysage urbain du Carré de Soie. Il perpétue l'échelle urbaine du quartier via un front bâti sur rue tout en étant l'un des premiers éléments visibles et identifiables depuis l'esplanade. Le bâtiment COGEDIM constitue donc un élément fort et indissociable de ce quartier en pleine extension.
Ce programme de bureaux participe à la configuration de la ville suivant les principes de l'opération : commerces et restauration en rez-de-chaussée, halls traversant et lumineux, multiplicité des accès.

La volumétrie exprime le fonctionnement interne du projet, chaque unité constituant un volume bien délimité. Les dimensions généreuses des jardins intérieurs permettent de maximiser les apports en lumière naturelle et assurent une optimisation de la ventilation naturelle des plateaux.
Le dispositif structurel est simple : une seule file de poteaux intermédiaire permet de dégager au mieux les plateaux et d'offrir une modularité de l'aménagement.
La matérialité fait écho à la mémoire du lieu et joue sur les différences d'aspects et de textures.
La façade en bac acier blanc ou gris clair contraste avec des lignes brillantes qui renvoient la lumière et rappellent les reflets des tissus soyeux. Ces éléments fins en aluminium poli miroir doré et argenté diffèrent de l'aspect mat du bac acier et affirment la verticalité du projet.